Accompagnement écriture livre professionnel

ACCOMPAGNEMENT A L’ECRITURE
D’UN LIVRE PROFESSIONNEL

 

 

  • Pourquoi écrire un livre professionnel ?
  • Quel angle choisir pour son ouvrage ?
  • Comment définir le mode de narration ?
  • Quelles sont les règles majeures à respecter pour aboutir son projet ?
  • Quels sont les avantages d’un accompagnement « sur-mesure » par Le Chemin des Créateurs ?
  • Profil… « littéraire » de l’accompagnateur

__________________________________________

 

POURQUOI ECRIRE UN LIVRE PROFESSIONNEL ?
 NOTORIETE, VISIBILITE, PROSPECTS ET CLIENTS…
ET AUGMENTER SES REVENUS DE VENTE DU LIVRE !

 

4 (bonnes) raisons de se lancer dans cette belle et riche aventure : 

  • Développer sa clientèle, toucher de nouveaux prospects : C’est naturellement LA motivation la plus évidente. Ecrire un livre, c’est communiquer durablement, de manière originale et rare… sans devoir investir constamment en communication.
  • Donner de la visibilité à son activité, à ses particularités, voire se poser en leader d’opinion.
  • Gagner en notoriété en valorisant son expertise, afin d’être plus aisément considéré par les journalistes, par les événements (pour être invité dans les conférences, ateliers, débats et autres salons), et par votre entourage économique.
  • Augmenter ses revenus par l’autoédition par l’intégration de publicités de partenaires, en contrepartie d’une interview, ainsi que le préachat d’exemplaires à prix préférentiel, ou d’un livret promotionnel au centre de l’ouvrage. Vous maîtrisez ainsi l’intégralité des revenus de vos ventes.

 

En cas d’autoédition, un préfinancement de l’ouvrage, par la vente de publicités au sein du livre (2e et 3e de couverture, page complète, demi-page) et le préachat d’exemplaires (à tarif préférentiel) peut couvrir l’intégralité des frais générés (comprenant l’accompagnement par Le Chemin des Créateurs, la mise en page et l’impression des livres).

 

 

Plus personne ne lit ? Le chiffre d’affaires du marché du livre en 2023 a augmenté de 9,2% par rapport à 2019, année avant-covid (Source : Syndicat librairie française). Les « livres pratiques » (domaine vous concernant) représentent 8,7% des ventes.

Le succès n’est pas rare : 4,7 % des ouvrages se sont écoulés à plus de 10.000 exemplaires. Cependant, la qualité est requise : 75 000 nouveautés paraissent chaque année.

 

__________________________________________

 

QUEL ANGLE CHOISIR POUR SON OUVRAGE ?
 SECTEUR D’ACTIVITE, SPECIALITE DANS UN METIER,
TEMOIGNAGE D’UNE EXPERIENCE PROFESSIONNELLE…
ET OUVERTURE A UN NOUVEAU MARCHE OU UNE COMPETENCE MECONNUE !

 

 

5 (grands) angles pour partager sa maîtrise professionnelle : 

  • Comment créer et développer son entreprise dans un secteur d’activité. Exemples : comment devenir franchiseur, s’engager comme mandataire dans l’immobilier, monter un réseau dans les services à la personne, , etc.
  • Développer sa spécialité professionnelle dans un métier. Exemples : le droit de la propriété intellectuelle, l’expertise-comptable au service des réseaux d’indépendants, écrire un livre professionnel, etc.
  • Témoignage sur une expérience professionnelle (acquise sur le terrain). Exemples : la naissance d’un concept, l’apprentissage du métier de franchiseur, réussir son développement et l’animation en franchise, comment opérer la reprise d’un réseau de franchise…
  • S’ouvrir à un nouveau marché, voire une compétence méconnue mais à fort potentiel. Exemples : la responsabilité sociétale des entreprises, les datas, l’intelligence artificielle en entreprise…
  • S’exprimer sur une thématique précise. Exemple : la santé des dirigeants.

 

 

Vous faire accompagner (voire 5e partie) vous permet de ne pas vous « égarer » lors de l’écriture de l’ouvrage, de mobiliser un temps minimum (une dizaine de jours, tous compris) s’insérant dans votre activité professionnelle, et d’aboutir le projet jusqu’à l’impression ou l’édition en librairie.

 

 

 

25% des Français lisent autant pour le travail que pour les loisirs (Source : baromètre « les Français et la lecture »).

 

 

__________________________________________

 

COMMENT DEFINIR LE MODE DE NARRATION ?
 ETUDE, INVESTIGATION, GUIDE METHODOLOGIQUE…
OU RECIT PERSONNEL !

 

 

4 (intéressantes) typologies de narration pour imaginer son ouvrage : 

  • L’étude ou investigation, à partir de témoignages : elle se réalise à partir d’une trentaine, pour crédibiliser le contenu du livre), et dresse un état des lieux, jusqu’à révéler une méthodologie ou une stratégie. Exemple : pourquoi et comment choisir ses partenaires en assurance dans un réseau d’indépendant.
  • Le guide méthodologique : il prend la forme d’un manuel opérationnel, entrant dans le détail de chaque action (pourquoi et comment) d’un concept. Exemple : comment franchir le parcours de sélection mutuelle en franchise.
  • Le récit personnel, décrivant une histoire individuelle, pouvant être enrichie par le témoignage de compagnons de route dans ce cheminement. Exemple : comment j’ai construit et développé mon réseau de franchise.
  • Le partage d’un regard, souvent sous un angle inédit, d’une thématique fondamentale. Exemple : Prendre la parole en public, en toutes circonstances.

 

 

Faire coïncider la sortie du livre avec un événement majeur de son domaine d’activité, de sa profession ou pour son entreprise, tel que le Salon Franchise Expo Paris en franchise, un congrès, ou encore une convention nationale.
D’autres moyens de communication sont à mettre en œuvre : décliner les passages marquants du livre en vidéos, relais sur les réseaux sociaux, communication auprès de la presse de son secteur…

 

 

 

49% des Français lisent des ouvrages pratiques. (Source : CNL / Ipsos – 2021).

 

 

 

__________________________________________

 

QUELLES SONT LES REGLES MAJEURES A RESPECTER
POUR ABOUTIR SON PROJET ?
 LECTEUR-CIBLE, PLAN EXTREMEMENT DETAILLE, SUJET FEDERATEUR ET PERTINENT, TROUVER UNE ROUTINE DE TRAVAIL…
ET ORGANISER UNE (VRAIE) RELECTURE FINALE DE L’OUVRAGE !

 

 

5 (incontournables) impératifs à posséder au moment de commencer à écrire : 

  • Définir le lecteur-cible (le rendre vivant dans son esprit), son besoin réel et ses particularités. Par exemple, s’il est un candidat à la franchise, il ne possède pas les mêmes armes, ni les mêmes choix s’il est encore salarié, en reconversion professionnelle, déjà entrepreneur installé ou désire demeurer investisseur.
    Cette définition du lecteur-cible, qui peut s’appuyer sur des études ou tout simplement sa connaissance du terrain, permet d’aller droit au but dans ses propos, de ne pas s’adresser à une personne fictive et donc de lui être réellement utile, en fonction de ses craintes (à lever) et de ses rêves (à rendre possibles).
  • Commencer par écrire un plan extrêmement détaillé, en chapitres, sous-parties et rubriques récurrentes, de 7 à 10 pages selon la taille de l’ouvrage désiré. Cela vous donnera une feuille de route (autant dire, un planning, à aménager progressivement), et permettra une réflexion habilement cloisonnée sur chaque chapitre (en évitant de s’éparpiller, voire de parler de sujets en doublon ou en « triplon »).
  • Bien cerner son sujet, à la fois fédérateur et pertinent sur le moment. Les best-sellers sont rares, mais chacun possède un ou plusieurs livres « déclencheurs » dans sa vie, qui l’a amené à se dépasser. C’est de cette façon qu’il faut concevoir son livre professionnel : amener le lecteur-cible à franchir un cap, grâce à son expertise et son apport de solutions.
  • Trouver une routine de travail. Seul un labeur régulier permet d’avancer sans jamais se décourager, ni douter d’atteindre son objectif. Il faut donc se réserver toutes les semaines des plages horaires, à un rythme préservant ses autres activités, intégrant les imprévus (réunions, gestion de crise…) comme les moments à prévoir (vacances) et respectant la date de remise du document.
  • Organiser une (vraie) relecture finale de l’ouvrage : Cette ultime étape s’opère en deux temps : l’un où il est possible d’apporter toutes les modifications possibles (y compris dans le plan), l’autre où les retouches ne pourront plus être que chirurgicales.

 

 

Emporter toujours sur soi un carnet dans lequel on prend, et ainsi regroupe, ses notes sur l’ouvrage est indispensable. Les idées (de sous-parties, de rubriques, de témoins…) n’arrivent pas toujours lorsque l’on est tranquillement installé devant son ordinateur. Et surtout, toute bonne idée (un intervenant, un sous-sujet, une modification dans le plan, etc.) ne doit pas être perdue.

 

 

J’ai mis 7 mois quasiment à temps plein à écrire le « Guide complet de la franchise » (éditions L’Express / 500 pages, 220 témoins), contre seulement cinq semaines à temps (presque) plein pour écrire mon ouvrage « Tester son futur franchiseur » (autoédition / 130 pages, 7 témoignages choisis en fin d’ouvrage).

 

 

__________________________________________

 

QUELS SONT LES AVANTAGES D’UN ACCOMPAGNEMENT
SUR-MESURE PAR LE CHEMIN DES CREATEURS ?
DETERMINATION DE L’OUVRAGE, INTERVIEWS PAR UN JOURNALISTE EXPERIMENTE, AJOUTS DE TEMOIGNAGE, REWRITING ET RELECTURE…
ET GAIN DE TEMPS CONSIDERABLE !

 

 

6 (incontestables) avantages à considérer : 

  • Définition du lecteur-cible, d’une thématique différenciante et d’un mode de narration adapté par un journaliste expérimenté depuis une trentaine d’années dans de multiples domaines (entrepreneuriats et immobilier en particulier), ainsi que construction d’un sommaire détaillé :
  • Interviews réalisés par un journaliste (dont le métier est de « savoir faire parler »), en confidentialité (le OFF est permis tout au long des échanges), et au fil de votre emploi du temps, pour révéler, sans peine, le contenu de l’ouvrage que vous possédez en vous !
  • Ajouts de témoignages… toujours par un journaliste, confronté à de multiples profils d’interviewés (près de 2 000) ! Pour crédibiliser la théorie de vos propos par des mises en actions pratiques.
  • Rewriting de l’ouvrage : à partir d’une première version du livre, pour structurer, donner du rythme et de la cohérence à vos idées, insister intelligemment sur les messages transmis.
  • Relecture de l’ouvrage par un regard extérieur.
  • UN GAIN DE TEMPS CONSIDERABLE, car cette prestation ne vous mobilise un minimum de temps (pour un maximum de résultats), déterminé à l’avance (en général, une dizaine de jours ouvrés, tout compris).

 

 

Il est possible d’accompagner l’auteur chez les éditeurs, pour faciliter la prise de contact et apporter une force de conviction. Ou de l’accompagner dans l’autoédition de l’ouvrage, permettant une meilleure maîtrise des coûts (notamment avec l’inclusion de sponsors) et de retour sur investissement.

 

 

 

Tout en maintenant son activité, il reste possible de réaliser un livre « court » (100 à 150 pages) basé sur son vécu et des témoignages courts issus de l’entourage économique en 6 à 7 mois.
Il faut compte 8 à 9 mois pour me permettre au journaliste d’écrire (hors temps d’impression) un ouvrage de 200 à 250 pages avec une soixantaine de témoignages.

 

__________________________________________

 

PROFIL.. « LITTTERAIRE » DE L’ACCOMPAGNATEUR
 6 LIVRES DEJA ECRITS (COUVERTURES SUR CETTE PAGE)…
ET DEJA L’EXPERIENCE D’ACCOMPAGNEMENTS !

 

 

6 livres, de format, typologie et construction différentes ont déjà été écrits par François Simoneschi : 

  • 3 en « auto-édition : modes de narration différents (co-écriture, ensemble de témoignages, sponsoring), tous financés par des partenaires : Gan assurances, Fiducial et Cabinet Bouchara ;
  • 2 pour des éditeurs en librairie au niveau national : intégration d’un mode de publicité interne. Le dernier ouvrage paraît en septembre 2024, avec une option de préachats d’exemplaires.
  • 1 spécifiquement écrit pour un client (secteur : Responsabilité Sociétale des Entreprises), avec une centaine de témoignages pour imager en 150 actions la cinquantaine d’items classés selon 3 piliers dans son guide (encore plus) pratique. Intégration d’un mode de publicités et préachat d’exemplaires,
  • 7e ouvrage en cours (parution mars 2025).
  • Actuellement : accompagnement à l’écriture d’un expert en franchise (mode choisi : parution chez un éditeur national).

 

 

1 700 personnes interviewés, 800 à 1000 pages écrites par an depuis deux décennies, maîtrise de l’entrepreneuriat (et d’autres sujets comme l’immobilier).

 

 

 

Capacité à écrire ou à accompagner à l’écriture d’un ouvrage, réalisé en 6 à 8 mois (selon la disponibilité du client).

 

 

 

 

 

__________________________________________

 

 

 

__________________________________________

 

 

NOS RÉFÉRENCES CLIENTS

Nous suivre sur les réseaux sociaux : linkedin-32px twitter-logo-60px